Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au Fil des Pages
  • Au Fil des Pages
  • : Blog du Comité de lecture mensuel du réseau Au Fil des Pages 78.
  • Contact

Recherche

Auteur

 

A

Abalos, Rafael

Allen-Gray, Alison

Aubert, Brigitte

Avallone, Silvia

 

B

Baba, Luc

Barclay, Linwood

Barnes, Julian

Bartelt, Franz

Barthes, Hugues

Belaskru, Yahia

Benmalek, Anouar

Berton Martin, Agnès

Bertrand, Pierre

Besson, Philippe

Bilal, Enki

Blandin, Marine

Bolger, Dermot

Bonameau, Isabelle

Bonniol, Magalie;ill.

Bouchard, André

Brink, André

Brown, Jennifer

Brugeas, Vincent, auteur

Brunel, Henri

Burke, James Lee

 

C

Child, Lee

Coetzee, J.M

Connor, Alex

Coridian, Yann

Coulin, Delphine 

Cusset, Catherine

Cyrulnik, Boris        

 

D

Debats, Jeanne-A

Decoion, Didier

Deghelt, Frédérique  

Delage, Samuel 

Delerm, Philippe

Deloffre, Virgini

Djian, Jean-Blaise, scénario

Dicker, Joël

Durrow, Heidi W.
 

 

F

Fabre, Dominique

Fortes, Susanna

 

G

Gardner, Lisa 

Gatignol, Bertrand

Geda, Fabio

Grevet, Yves

Grossman, David

Guérif, Benjamin

Guérif, Julien

Guillopé, Antoine

Guillot, Bernard

 

H

Halberstadt, Michèle

Hansen, Ron

Hureau, Simon

 

Indridrason, Arnaldur

 

J

Janisgushi, Jiro

 

K

Kassow, Samuel D.

Keegan, Claire 

Kéréval, Gwen,ill.

Kiner, Alice 

Kutschbach, Doris

 

L

Laget, Thierry 

Larsson, Björn

Legardinier, Gilles

 

M

Machart, Bruce

Mahler, Marie, ill.

Masini, Béatrice

Mauri, Christophe

Merwann

Minier, Bernard

Monfils, Nadine

Montero, Rose  

Murglia, Michela

Musso, Valentin

 

N

Nesbo, Jo

Negrin, Fabian

 

P

Peghaire, Vincent

Pelet, Claude, ill.

Poslaniec, Christian 

Prugne, Patrick

 

N

Nesbo, Jo 

 

O

Ollivier, Mikael

Ollivier, Mikael (2)

Orsenna, Erik

 

Q

Quignard,  Pascal

 

 

R

Renault, Murielle

Reuter, Bjarne

Reverdy, Deborah

Riordan, Rick

Roger, Marie-Sabine

Roger, Marie-Sabine (2)

Romily, Jacqueline de

Rosnay, Tatiana de

Rossi, Véronica

 

S

Serprix, Sylvie, ill.

Servais, Jean-Claude

Severac, Benoit

Seth, Kashmira

Skloot, Rebecca

Smith, Wilbur

Soumy, Jean-Guy

Spiry, Audrey

 

T

Tanette, Sylvie

Temple, Mary

Teulé, Jean

Toulhoat, Ronan, ill.

Tydell, Johanna

 

V

Vadot, Nicolas

Van Arman, Derek

Veronesi, Sandro

 

W

Weeing, Drew

Wertz, Julia

Wiazemsky, Anne

Wicomb, Zoé

 

 

 

 

 

 

 

15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 18:00

enfant-au-coeur-de-la-violence-morale.jpgL'enfant au coeur de la violence morale - Contes d'enfance pas comme les autres. (Association AJC)

 

La tyrannie familiale peut produire de futures victimes ou de futurs tyrans.

 

Ces contes nous projettent dans la violence ordinaire ; celle tout prêt de chez nous, ou même chez nous, qui sait ?

 

(Très bien)

 

enfant au coeur de la violence morale4couv-copie-1

Repost 0
Published by Au Fil des Pages 78 - dans Documentaires
commenter cet article
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 10:15

carnets-aspirant-laby.jpgLorsque la première guerre mondiale est déclarée, soldat Lucien Laby a tout juste 22 ans. Il est issu d'une bonne famille bourgeoise Étudiant à l'école de santé militaire de Lyon, sa formation médicale lui vaut de recevoir le grade d'aspirant dans le groupe des brancardiers, au titre de médecin auxiliaire. En 1915 il devient médecin de bataillon chargé des premiers soins et des évacuations. Il prend part à l'offensive de Champagne, à la bataille de la Somme, puis à l'offensive du chemin des dames. En juillet 1917 il quitte les tranchées pour Belfort et poursuit sa guerre dans une ambulance chirurgicale automobile. En tant que médecin il aide désormais en sécurité aux opérations chirurgicales d'arrière-front.

Il s'est retrouvé dans les pires endroits du front occidental; il évacuera les blessés dans les conditions les plus dangereuses et insoutenables sous les tirs, les bombardements et les gazages de l'ennemi. Là où d'autres se sont fait tuer, mutiler, Lucien Laby a survécu miraculeusement à l'enfer de la première guerre mondiale.

Dès sa mobilisation, Lucien Laby écrit au jour le jour et dessine les poilus, leurs conditions de vie et l'enfer des tranchées et des combats, la mort la folie soudaine des soldats, les mutineries en 1917, en passant par les ordres incohérents des généraux.

Plusieurs grands journaux lui achèteront régulièrement ses dessins satiriques, la plupart du temps, pour les publier.

 

Les carnets de Lucien Laby sont un document exceptionnel. Décrivant l'essentiel de la guerre, sa violence. Ils sont aussi un exutoire de la violence, de la souffrance personnelle, du traumatisme de la mort, de la blessure des camarades mais aussi des rancœurs accumulées contre les chefs. Laby y confie également ses peurs.

 

Un documentaire exceptionnel, très émouvant à lire.

 

Gros coup de cœur

Repost 0
Published by Au Fil des Pages 78 - dans Documentaires
commenter cet article
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 13:08

la classe

Ce livre fait découvrir la vie familiale d'adolescents habitant à Lille et issus de l'immigration maghrébine pour une grande majorité. Ils expliquent leur quotidien en classe, leurs difficcultés. La religion et les prières sont importantes pour eux, cela fait partie de la culture transmise par leurs parents. Ils témoignent d'un profond respect pour leurs famille, en particulier pour le courage de leurs mères. La plupart pensent que leur vie est égréable. Ils parlent de leur projets d'avenir : vie professionnelle, vie familiale. Certains rêvent de devenir une star de foot.

 

Témoignage authentique et émouvant.

 

Eliane

Repost 0
Published by Au Fil des Pages 78 - dans Documentaires
commenter cet article
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 09:31

Les-pubs-copie-1.jpg

 

Un florilège des publicités sexistes, racistes ou simplement stupides classées par thèmes : la famille idéale, les enfants, les armes ,la cigarette, l’alcool, la femme, le machisme, l’homme, la voiture, la santé, le racisme.

Un exemple dans  la femme  : «  Un destin tout tracé, le cœur de la femme appartient à son électroménager ». Et dans le racisme : « Le noir qui devient blanc ne peut-être qu’heureux,  le savon est-il un ascenseur social ? ».

Jubilatoire.


Genre : documentaire


Public : adulte


Note : 5/5


Danielle- Médiathèque de St Germain de la Grange

Repost 0
Published by Danielle-Médiathèque de Saint -Germain-de-la-Grange - dans Documentaires
commenter cet article
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 10:46

Anagrammes-copie-1.jpg

 

 

A quoi jouent un physicien et un pianiste qui aiment les mots lorsqu’ils se rencontrent ? Et bien ils jouent aux anagrammes, du grec ana  « renversement » et  gramma  « lettre » comme, par exemple les mots  vérité et relative...


Des anagrammes accompagnées de réflexions courtes et efficaces sur Léonard de Vinci, la chute des corps, la Madeleine de Proust, les liaisons dangereuses…Un petit recueil foisonnant et plein d’esprit qui fait mouche.

 A lire de toute urgence avec « les éditions Flammarion. L’arôme des mots à l’infini ».

Genre :  littérature

  Public concerné : adulte

coup de cœur

Marie-Astrid - médiathèque de Villiers Saint Frédéric

Repost 0
Published by Marie-Astrid - médiathèque de Villiers Saint Frédéric - dans Documentaires
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 12:10

quand-un-enfant-se-donne-la-mort.jpg


 

 

Comment comprendre qu’un enfant puisse se donner la mort ? Boris Cyrulnik ne postule pas une cause unique mais propose une approche systémique : c’est l’ensemble école, déplacement des population  (la première génération chassée de son pays souffre beaucoup mais se suicide peu, contrairement à la deuxième génération où l’on note beaucoup de troubles et de suicides des jeunes). Boris Cyrulnik propose comme solution de favoriser la stabilité affective, adapter le s rythmes aux processus d’apprentissage des enfants, encourager les structures socialisantes, privilégier une politique d’intégration plus que d’assimilation.


Bien que le sujet soit complexe, Boris Cyrulnik parle en toute liberté et propose des solutions concrètes.


Note : 4/5


Cécile -  Saint-Forget

Repost 0
Published by Cécile - Saint-Forget - dans Documentaires
commenter cet article
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 09:20

Qui-ecrira-notre-histoire.jpg

On pense connaître mais on ne connaît pas !

Emmanuel Ringelblum, historien, réunit une élite et des bénévoles pour écrire la chronique de la disparition de la communauté yiddish. Il rassemble  documents et témoignages relatant tous les aspects de la vie quotidienne : la foi de certains pour les masses  allemandes nazies, les relations entre Juifs et Polonais, la délation, la prostitution et la corruption au sein du Ghetto, la peur ou le désir de résistance, la vie des habitants dans les immeubles et dans la rue, la vie des Juifs et leur mort.

Ces documents écrits par les Juifs aux générations futures ont été retrouvés dans des bidons de lait et des boîtes en fer enfouis en 1943 afin d’assurer la transmission de leur histoire. Elles ont été déterrées en 1946 sur l’intervention d’une rescapée, Rachel Auerbach.

 

Ce livre traduit de l’Américain ne requiert pas de connaissances historiques particulières. Il est très accessible et rassemble beaucoup d’informations qui vont à l’encontre des idées reçues. C’est une nouvelle façon d’écrire l’Histoire : ce documentaire dédié aux générations futures est une réflexion sur la transmission de la mémoire et sur la manière dont elle se fabrique.

Samuel D.Kassow est un historien américain  mais je ne vous en dirai pas plus :allez voir le podcast de l’émission traitant de cet ouvrage « les matins de France Culture » du 30/09/2011  sur le site de la fondation de la Shoah.

 

Public : adultes

 

Note : 5/5

 

Liliane - lectrice

Repost 0
Published by Liliane - lectrice - dans Documentaires
commenter cet article
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 08:52

On connaît En-attendant-Capa.jpgRobert Capa, grand reporter de guerre dans les années 1930 /1940 mais ce livre nous donne envie de le redécouvrir so us un œil différent. Il n’est pourtant pas le personnage central de ce livre, on l’aperçoit au second plan.

Celle qui lui vole la vedette au fil des pages s’appelle Gerda et sera sa compagne pendant quelques années : juive allemande d’origine polonaise de 24 ans, ayant fui l’Allemagne nazie en 1933 pour se réfugier à Paris, elle y rencontre André Fried man, alias Capa, juif hongrois qui lui apprendra la photographie et qu’elle suivra en Espagne pendant les évènements tragiques de la guerre civile, dont ils seront les premiers témoins.


Susanna Fortes nous livre ici, comme des clichés successifs, la courte mais intense relation amoureuse de deux jeunes gens dans un Paris où se croisent intellectuels et artistes et qui se lancent sur le dur terrain du reportage de guerre.


Gerda s’y montrera pleine de courage et très avant-gardiste pour l’époque : certains clichés attribués à Capa seraient d’elle.

Superbe ! On dit que ce livre sera bientôt adapté au cinéma par Michael Mann, à lire avant cela !

 

 

Repost 0
Published by Sylvie, lectrice - dans Documentaires
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 08:49

La-vie-sans-savoir-lire.jpg

« On ne les remarque jamais. Souvent ils sont en sous-sol : ils voudraient qu’on leur confirme qu’ils sont dans la bonne direction, puis en silence comptent le nombre de stations jusqu’à leur destination[…] On pourrait insister, on le fait pas. Ce n’est qu’après coup qu’on pense que peut-être… »

Le récit autobiographique de l’expérience du bénévolat auprès d’analphabètes. Autant d’esquisses de portraits pudiques d’hommes et de femmes attachants, luttant au quotidien pour vivre un tant soit peu comme les autres. Passionnant.

 

 

Marie-Astrid, Villiers Saint Frédéric

 

Coup de cœur

 

Repost 0
Published by Marie-Astrid, Villiers Saint Frédéric - dans Documentaires
commenter cet article